Le fléau du suremballage

Bonjour!

Je me présente, Maude Dubois, élève de secondaire 5 à l'École secondaire d'Oka. Dans le cadre d'un projet scolaire, j'ai choisi de me pencher sur la problématique du suremballage. J'ai pour but de conscientiser les gens sur le sujet et d'inciter notre gouvernement à instaurer des normes pour contrer le phénomène. Je me suis attaquée à ce sujet car j'ai toujours cru que le suremballage n'avait pas lieu d'être et je trouve aberrant que cette pratique ne soit toujours pas légiférée.

En faisant référence au suremballage, je parle ici de toutes couches d'emballage d'un produit ne répondant à aucune fonction (ne sert ni au transport, ni à la protection, ni à la conservation, etc.). Il s'agit d'emballages dont la présence n'est que strictement superficielle.

En approfondissant mes recherches, j'ai découvert qu'il existait en France des lois visant à éliminer ces emballages en question et à diminuer au strict minimum l'usage des matériaux utilisés pour l'emballage d'un produit. En effet, le Conseil national de l'emballage se charge de réglementer l'industrie à cet effet. J'ai alors songé qu'il n'y avait aucune excuse pour que le Québec ne fasse pas de même et c'est pourquoi j'ai décidé de lancer une pétition.

La pétition que j'ai rédigée fait d'abord allusion à la priorité accordée par le Québec à la réduction de matières résiduelles selon le principe des 3RV-E, principe auquel contrevient grandement la pratique du suremballage. Il y est aussi question de la catastrophe qu'est le suremballage d'un point de vue environnemental, mais aussi des coûts de gestion des déchets assumés par les contribuables et de la surcharge de nos sites d'enfouissement à laquelle le suremballage contribue fortement.

Je crois que nous sommes tous d'accord pour s'entendre sur le caractère illogique du suremballage. C'est un non-sens écologique et économique. En cette ère où les enjeux environnementaux sont particulièrement préoccupants, voire même de plus en plus alarmants, le suremballage, dont l'existence demeure totalement injustifiée, ne doit plus être toléré.

Alors voilà! J'espère que je vous ai bien exposé les motifs qui m'ont poussée à entreprendre de telles démarches et je vous invite à visiter le lien ci-dessous. Il s'agit de la présentation de ma pétition à l'Assemblée nationale par la député du comté de Mirabel Mme Sylvie D'Amours. En attendant une réponse de la part du gouvernement, qui, je le crains, ne sera probablement pas fort concluante, je serais ravie d'entendre vos commentaires sur le sujet et je vous invite à m'écrire pour me partager vos idées!

Merci.

https://youtu.be/jwUVRPmx8-0