Youth For Climate

 

«What do we want ? Climate Justice ! When do we want it ? Now ! » ont clamé en cœur des milliers de jeunes manifestants ce matin dans les rues de Bruxelles.

Ils étaient près de 11.000 à marcher de la gare du Nord à la gare du Midi pour réclamer une justice climatique. Venus de Wallonie, de Flandre et de Bruxelles, les jeunes se sont rassemblés  à l’occasion du sixième acte des grèves hebdomadaires des étudiants pour le climat.

Un appel avait été lancé aux étudiants du supérieur pour rejoindre le mouvement initié par les élèves du secondaire. C’est donc une jeunesse issue des universités, des hautes écoles, de secondaire et même de primaire qui est venue manifester avec joie et motivation dans notre capitale. Les professeurs avaient également été invité à participer à la manifestation avec leurs élèves.

Si certaines écoles ne soutiennent pas l’engagement des jeunes pour le climat, la plupart des élèves sont supportés par leurs professeurs et même parfois invités à manifester. Les universités de l’UCL et de l’ULB ont par exemple encouragé leurs étudiants à descendre dans les rues de Bruxelles.

Nous avons demandé aux participants quelle serait leur première revendication en matière de loi climatique. Beaucoup pointent du doigt les grandes entreprises polluantes qui devraient être soumises à des mesures restrictives comme des taxes carbones car elles sont les grandes responsables des émissions de gaz à effet de serre. D’autres veulent des mesures pour avoir des transports en commun gratuits et interdire le plastique. Certains veulent quant à eux changer tout le système politique actuel et repenser notre façon de vivre pour être ainsi réellement efficace contre le réchauffement climatique.

Les jeunes belges se donnent rendez-vous la semaine prochaine pour continuer à faire pression sur les politiques pour une justice climatique. Greta Thunberg, la jeune suédoise qui a lancé le mouvement des grèves pour le climat en 2018, rejoindra les manifestants à Bruxelles jeudi prochain, le 21 février.