"PAS DE FUKUSHIMA PRÈS DE CHEZ NOUS": GREENWIRE EN ACTION

Film, débat et témoignages.
10 mars 2015 -EcoHuis Anvers


Le groupe local "Greenpeace Anvers" a organisé une soirée d’information sur l’accident nucléaire passé il y a 4 ans à Fukushima.
Le film « second from disaster  - Fukushima » a été projeté, suivi d’un débat enflammé modéré par Gie Goris du Mo*-magasine sur les risques possibles de nos propres centrales nucléaires. Le débat a été animé par nos deux campaigners Eloi Glorieux et Jan Van de Putte, la gouverneure Cathy Berx ainsi que le représentant syndical Peter Konings.

« Le plan d’intervention d’urgence (BNIP) a été évalué ». «Les recommandations de Greenpeace  (cf. Rapport) et autres entreprises ont été prises en compte ». « Le nouveau plan est déposé aux parlements et les députés peuvent poser leurs questions », affirma la gouverneure.

Eloi Glorieux: « Une ville comme Anvers ne peut pas être évacuée à l’improviste. Pour des accidents mineurs, il est possible d’évacuer une rue, mais en cas d’accidents nucléaires tout le monde devrait être évacué en même temps. Cela provoquerait le chaos. Chaque ville doit avoir ces plans d’urgence. »

 

Flasmob
11 mars 2015 - Groenplaats, Anvers

 

Une centaine de militants de Greenpeace Anvers, Climaxi, UACT et ecokot se sont mobilisés mercredi pour un flashmob, recréant la scène d’une catastrophe nucléaire. Déguisements, sirène alarmante ou encore fausse centrale nucléaire, tout était mis en œuvre pour dénoncer le manque de plan d’urgence concret. Après la deuxième sirène, des personnes venant des quatre coins de la place se sont rapprochées vers les «centrales» munis d’accessoires représentant des sources d’énergie alternatives.

 

Projection, stand d’information
11 mars 2015 – Grand-Place, Louvain

 

Le 11 mars était le moment parfait pour lancer la première action du groupe local Greenpeace Louvain. Vêtus de combinaisons blanches les volontaires avaient deux missions: D’une part, informer les passants sur la question de l’énergie nucléaire et d’une autre part, recruter de nouveaux volontaires.

« Une chouette première action ! Nous avons parlé à beaucoup de personnes, et le groupe a gagné beaucoup de reconnaissance. On espère que cela génère plus de volontaires actifs dans le groupe ».

Manifestation 15 mars à Tihange

Enfin, le groupe de Liege a fait le déplacement pour participer à la manifestation contre le nucléaire à Tihange, une manifestation réussie.